le parco della rimembranza

Si vous arrivez en haut des maisons, vous empruntez le sentier forestier qui mène à la jonction de la Casa di Monte-Macchia Antonini. Après quelques mètres à droite, une porte en fer s’ouvre sur le Parco della Rimembranza. La description du parc est extraite du journal du calamecchino Alcide Biagi qui, dans les années vingt du XXe siècle, s’est consacré avec passion et ténacité à la collecte de fonds et à la création du parc: « … le 2 novembre, ils ont organisé une quête publique dans les châtaigniers qui leur rapportait 146,85 £ et les 6 suivants une soirée dansante qui, avec la vente de drapeaux en papier, rapportait 87,35 £ … Le parc que nous avons construit et que nous pouvons admirer est situé à l’extrémité supérieure du village, sur la route de Casella, dans la zone d’un ancien cimetière. Il s’agit d’un carré presque régulier d’une quinzaine de mètres de chaque côté. Ses murs, presque entièrement reconstruits, ont été collés au béton avec le cimasa de briques posées au couteau. De l’intérieur du parc, le mur se trouve à une cinquantaine de centimètres du sol. En amont, un autre mur a été construit pour le contrefort, et l’espace entre un mur et l’autre, rempli de terre, il devra être utilisé pour planter et faire pousser une petite haie de verdure. Sur le côté de la route où se trouve l’entrée, un mur a également été construit parallèlement à celui du parc, qui forme un rectangle et possède donc deux parterres de fleurs rectangulaires d’environ quatre-vingts centimètres de long chacun de cinq mètres de large, remplis de terre sur les côtés de l’entrée. , et ici aussi des plantes ornementales ou une haie de verdure doivent être plantées. Le mur extérieur est équipé d’un garde-corps, cela fait une belle perspective sur le parc et est à la fois protection … Calamecca il 28 juillet 1928 Biagi Alcide « . Lors de son inauguration, en 1928, le Parco della Rimembranza était dédié à la mémoire des victimes de la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui, il commémore les victimes des deux guerres mondiales: en 1967, la sculpture représentant une mère avec un enfant a été ajoutée au centre du parc à la mémoire des civils décédés de 1940 à 1945.